Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 13:27

Déclaration de Jean Michel SUAU

BP 2015 du Conseil Général du Gard

 

Monsieur le Président,

Mes Chers Collègues,

 

Nous sommes réunis aujourd’hui pour le vote du Budget Primitif 2015 en présence de nombreux salariés de notre collectivité, des associations d’insertion, avant-hier de parents d’élèves et d’enseignants du collège de Manduel, ainsi que de nombreux hommes et femmes de gauche qui, comme les gardoises et les gardois, sont

victimes aujourd’hui des politiques d’austérité.

L’intégration dans le statut de la fonction publique territoriale sans perte de leur régime indemnitaire pour les Ouvriers des Parcs et Ateliers (OPA), le refus de la suppression des emplois dans les associations d’insertion, la demande de la construction d’une Halle de sport à Manduel sont des revendications légitimes.

Mais l’augmentation des dépenses, liées aux compétences transférées sans les moyens financiers correspondants du RSA, de l’APA, de la PCH, et la baisse des dotations de l’Etat de 13,5 millions d’euros montrent que le cadre de la gestion trouve

vite ses limites.

 

Vous l’avez dit et même reconnu mardi, malgré nos efforts, nous sommes contraints de détricoter ce que nous avons ensemble construit depuis 20 ans.

De la gratuité des transports scolaires à la construction et la rénovation des collèges, aux politiques sociales offensives, notamment de la Petite enfance, qui sert de référence nationale, toutes ces avancées positives ont donné sens à une politique de gauche, durant 20 ans, au service des gardoises et des gardois.

Mais, depuis 2009, elles sont successivement remises en cause à chaque exercice budgétaire. C’est malheureusement encore le cas cette année et la réduction des dépenses publiques programmée jusqu’en 2017 prévoit des coupes sombres à hauteur de 11 milliards pour toutes les collectivités.

Disant cela, je n’évacue pas la responsabilité de la droite qui, sous SARKOZY, a gelé les dotations de l’Etat, qui a transféré des compétences, laissant à la charge des collectivités plus de 600 millions d’euros pour notre Département, qui a modifié la fiscalité (suppression de la T.P.) réduisant les recettes de notre collectivité.

Cela ne me rend pas aveugle non plus, face à ses ambitions et ses objectifs qui

visent à recentrer la politique du Département sous ses compétences obligatoires, ce qui signifie l’abandon des financements aux associations sportives et culturelles, de l’aide aux communes…

 

Mais il faut avoir la lucidité de constater que ce sont aussi les politiques d’austérité actuelles qui remettent en cause ce que nous avons construit ensemble. Et que c’est bien cette déception qui nourrit aujourd’hui l’abstention dans le peuple de gauche qui  majoritairement a voté pour le changement dans le Gard.

Les 31 millions d’euros accordés aux entreprises gardoises dans le cadre du CICE

(Crédit Compétitivité), sans contrepartie, ni exigence pour l’emploi, auraient été bien utiles pour réaliser toutes les ambitions que la majorité actuelle du Conseil Général porte encore. Et je peux en témoigner. Mais ces ambitions sont, hélas, victimes des choix gouvernementaux.

 

Dans tout le pays, des élus de toute sensibilité de gauche, du PCF, du Front de Gauche, d’EELV disent leur refus. A l’image de Claudy Lebreton, Président socialiste de l’association des Départements de France, des Présidents de Conseils généraux n’acceptent pas d’être les victimes des choix gouvernementaux. Le Président du Conseil Général des Pyrénées Orientale vient d’annoncer qu’il ne pourrait pas verser le RSA du mois de décembre, celui de l’Hérault a appelé à manifester contre la réforme. Les maires organisent des rassemblements avec les populations pour réclamer à l’Etat des dotations qu’on leur a supprimées. Tout le monde est concerné: Les gardoises et les gardois, les associations, les collectivités, nous sommes tous concernés.

 

C’est la voix à faire entendre, ensemble, jusque dans les sphères gouvernementales, pour exiger les moyens d’une politique de gauche au service des gardoises et des gardois.

 

C’est le chemin à emprunter, ensemble, si nous voulons maintenir et développer des politiques de progrès et de justice sociale au sein du Conseil général.

 

C’est le sens de mon abstention sur ce budget 2015.

 

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 17:03

18-dec.png

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 17:02

loto.png

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 20:20

Librairie de Noël

Au Prolé d’Alès, 30 rue Beauteville

Offrez des livres, offrez des rêves 

 

Vendredi 12 décembre 17h/19h

 

18h débat animé par  Pierre DHARREVILLE

De Jaurès à nos jours :

indignation, révolte, lutte, espoir, idéal, démocratie… ?

 

suivi du verre fraternel

 

Samedi 13 décembre 10h30/12h et  14h30/19h

 

Dédicaces :       

Cyrille Le Faou

Frédéric Cartier Lange

Claude Mazauric

Daniel Flamant

 

Librairie Diderot, la librairie progressiste de Nîmes,

Un grand choix d’ouvrages pour petits et grands

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 15:15

GRAND LOTO DE SOLIDARITE

 

DE LA SECTION PCF ALES

POUR LES SINISTRES

 

DIMANCHE 19 OCTOBRE 16H

 

Au Prolé d’Alès

30, rue Beauteville

30100 ALES

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 11:00

A   S   D   P
Alès Solidarité Défense et Prévention 

JO 20020043 n°83

 

Section PCF d’Alès 

 

Inondations - Appel à la solidarité

 

Une nouvelle fois, des populations du bassin d’Alès sont durement frappées par des inondations.
Pour l’heure, la priorité est aux secours et à la solidarité.

Comme en 2002, l’association Alès Solidarité Défense et Prévention (ASDP) et la section d’Alès du PCF ont appelé immédiatement à ne ménager aucun effort pour secourir. Nous veillerons à ce que les pouvoirs publics, les services sociaux et les assureurs jouent pleinement leur rôle, sans entrave.

Nous le savons, dans de telles catastrophes, ce sont les plus démunis qui ont le plus de difficultés à reconstruire et à panser les plaies.

Nous appelons aux dons afin d’aider à l’achat d’équipements pour les familles les plus nécessiteuses.

Vous pouvez adresser vos dons à ASDP, 30 rue Beauteville, 30100 Alès ou faire un virement bancaire sur le compte de l’ASDP FR4330002033310000079739W54.

Par ailleurs, la réparation des infrastructures constitue aussi une préoccupation majeure pour les communes, notamment les petites disposant de peu de moyens techniques. A notre appel à la solidarité lancé samedi, des collectivités de la région parisienne ont répondu favorablement, comme en 2002, et acheminent dès aujourd’hui des engins et du personnel afin de remettre en services des systèmes hydrauliques et d’assainissement.

Très rapidement, viendra le temps d’ouvrir le débat concernant les responsabilités liées au mode de développement urbain sur Alès et son bassin, aggravant encore, et malgré les leçons de 2002, les effets des phénomènes météo pourtant communs à notre région.

 

 

Giovanni DI FRANCESCO

Président d’Alès Solidarité Défense et Prévention

Sylvain ANDRE

Secrétaire de la section d’Alès du PCF

 

 

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 08:11

Section d’Alès

​Max Roustan veut annexer des terres inondables 

au profit de promoteurs

 

Une fois de plus, le maire d’Alès s’acharne à urbaniser des zones classées inondables. Il s’agit d’un terrain situé route de Nîmes, entre la 2x2 voies et le gardon, utile à l’expansion naturelle des crues du gardon et encore préservé du bétonnage.

Cette zone est ainsi classée depuis 1996. Elle est entrée dans le périmètre du Plan de Prévention de Risque d’Inondation élaboré après la catastrophe de 2002 et que M. Roustan a entravé durant 10 ans, le temps de livrer à des promoteurs des terres pourtant protégées.

Une enquête publique pour modification du Plan Local d'Urbanisme (PLU) d'Alès a été ouverte au cœur de l’été, du 21 juillet au 22 août mais une prolongation jusqu'au 5 septembre a été obtenue grâce à lamobilisation citoyenne.

Cette modification du PLU, au dire du maire, serait motivée par l’intérêt public. Mensonge ! Les faits sont là :

  • en 2000, un promoteur, remblaie illégalement le terrain en question sous l’œil bienveillant et complice du maire d’Alès
  • aujourd’hui, ce sont précisément ces terrains qui sont concernés par cette opération
  • le promoteur Dhombre y a déposé une énième fois un permis de construire des bâtiments commerciaux, permis chaque fois accordé par le maire malgré les rejets systématiques de l’Etat et des tribunaux.

Cette modification du PLU pourrait donc permettre au maire et ses amis de passer en force.

C’est clair, M. Roustan qui n’a pas hésité à bétonner dès le lendemain du drame de 2002 des zones fortement inondables, à vocation agricole et d’expansion des crues continue à privilégier aveuglément l'intérêt spéculatif plutôt que l'intérêt général et la sécurité des personnes et des biens. Par ailleurs, s’il faut une politique de dynamisation de la ville, c’est bien au centre et au nord qu'il faut la mener.

La section d’Alès du Parti Communiste appelle à refuser fermement ce tour de passe-passe visant à outrepasser les garde-fous législatifs âprement gagnés après des inondations de plus en plus dévastatrices.

Nous appelons les citoyens à faire barrage à ce dangereux bradage spéculatif de terres en donnant leur avis à l’enquête publique, en se rendant à Mairie Prim, rue Michelet.

Les citoyens doivent avoir le dernier mot. Celui de la raison et de l’intérêt général.

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 08:40

COMMUNIQUE DE PRESSE 23/08/14

Nous reprenons l’appel du 20 aout de l’association France Palestine Solidarité : "A Gaza, plus de 2000 morts, dans leur grande majorité des civils, plus de 800 femmes et enfants ; plus de 10000 blessés ; 365000 personnes déplacées ; 17000 maisons détruites ; des écoles, des hôpitaux des lieux de culte endommagés ou détruits. Peu ou pas d’électricité, une pénurie d’eau potable, les eaux usées non traitées ... A Jérusalem-est et en Cisjordanie, plus de 1650 arrestations, dont de très nombreux mineurs, des femmes, des parlementaires. Pour l’heure, l’armée israélienne reste à proximité de Gaza et ses habitants vivent toujours sous blocus.

Manifester notre solidarité avec le peuple Palestinien reste plus que jamais nécessaire.

Depuis le début du conflit ont eu lieu dans toute la France des rassemblements à l’appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, qui rassemble plusieurs dizaines d’organisations dont le PCF, sur les mots d’ordre suivants :

 Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza

 Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem

 Pour la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza

 Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international

 Pour le soutien au gouvernement d’entente nationale

 

La situation d'urgence et l'horreur qui perdurent à Gaza appellent non à de simples déclarations mais à faire respecter le droit international, tout le droit international. Il faut faire appliquer les résolutions de l'ONU et user des sanctions économiques et diplomatiques au service d'une résolution politique de ce conflit . C'est la seule voie pour que le gouvernement israélien entende raison.

 

Le PCF appelle le gouvernement français à sortir de son mutisme, synonyme de complicité et à s'engager pour stopper le massacre et utiliser les moyens de sanctionenvers le gouvernement d’Israël , saisir le tribunal de la Cour Pénale et agir pour la suspension immédiate des accords d'association et de coopération bilatéraux et européens avec Israël, afin de créer les conditions d'une paix juste et durable entre la Palestine et Israël . Il ne s'agit pas seulement, même si ce geste est appréciable, de débloquer une aide humanitaire pour les palestiniens . Plutôt que d'interdire des manifestations, de diviser notre peuple en communautés ou de criminaliser les militants pacifistes , le chef de l’État et le premier ministre devraient entendre les appels et relayer les mobilisations populaires qui depuis trois semaines s'expriment régulièrement pour le droit, la justice et la paix .

 

La section PCF d’Alès appelle à participer, avec le Collectif national pour une paix juste et durable et le collectif cévenol pour la Palestine, au Rassemblement Mercredi 27 août à 18 heures Place Gabriel Peri à Alès.

 

Pour la section PCF Alès

Sylvain ANDRE

Secrétaire de section PCF Alès

 

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 15:10

COMMUNIQUE DE PRESSE 25 JUILLET 2014

 

La Section PCF d’Alès appelle

à amplifier la mobilisation de solidarité avec la Palestine!!

 

Dans un climat d'insupportable passivité internationale, le massacre continue à Gaza. Le calvaire imposé par les bombardements israéliens au peuple palestinien ajoute quotidiennement des dizaines de morts et des centaines de blessés au bilan meurtrier de l'agression israélienne. Déjà plus de 800 morts, c'est insupportable !

Chaque jour un pas supplémentaire est franchi dans l'horreur. Nous ne pouvons pas laisser se poursuivre ce massacre en toute impunité.

Que fait le gouvernement français ? Rien. Quelles initiatives politiques prend-il ? Quelles condamnations fermes prononce-t-il ? Quelles sanctions envisage-t-il ? Aucune. Nous n'acceptons pas ce silence complice de la France, à l'opposé de toutes ses positions antérieures.

Devant cette situation dramatique, l'heure est à l'amplification de la mobilisation pour l'exigence d'un cessez-le-feu immédiat et la mise sous protection internationale du peuple palestinien. À l'image de la manifestation du 23 juillet à Paris ou plus localement à Alès tout doit être fait pour élargir cette mobilisation, jusqu'à permettre le déploiement du plus ample mouvement de solidarité possible !

C'est dans cet esprit que la section PCF d’Alès appelle à l'intensification de toutes les actions de solidarité nécessaires et au nouveau rassemblement mercredi 30 juillet à Alès à 18h30, Place Gabriel Péri à l’initiative du collectif cévenol pour la Palestine en l’absence de cessez-le-feu.

 

Pour la section PCF Alès

Sylvain ANDRE

Secrétaire de section PCF Alès

 

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 12:51

Bonjour

Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU (CDH), relevant à juste titre que 74% des victimes des bombardements israéliens sur Gaza sont des civils, a adopté ce 23 juillet une résolution portant création d'une commission d'enquête internationale pour établir l'existence de crimes de guerre perpétrés dans le cade de l'agression militaire israélienne à Gaza.

Ce texte a recueilli 29 voix pour, 17 contre - dont les États-Unis, et l'abstention des 17 pays européens parmi lesquels la France dont les représentants viennent, une fois de plus, de manquer aux engagements pris par notre pays pour le respect du droit international, et pour promouvoir la paix et la justice au Proche-Orient. C'est là, de la part des autorités françaises, une totale absence de courage à s'opposer au sentiment d'impunité du gouvernement israélien et des colons, que l'histoire jugera. Le vote français est d'autant moins acceptable que le CDH appelle dans sa résolution la Suisse, en qualité de dépositaire des Conventions de Genève, à convoquer une conférence sur la situation humanitaire dans les territoires palestiniens.

Le PCF salue l'initiative prise par le CDH qui ouvre une véritable perspective de cessez-le-feu. La solidarité internationale qui grandit en France et dans le monde a certainement pesé dans ce vote; il faut aller plus loin car chaque jour fait des dizaines de morts, de blessés, de destruction de plus. Il y a urgence à placer le peuple palestinien sous protection internationale, et à obtenir le plein respect du droit international, l'arrêt immédiat du massacre du peuple palestinien et la levée du blocus de Gaza. Le chemin de la paix ne s'ouvrira pas tant que les actes de guerre et la colonisation se poursuivront. Des voix du monde entier et d'Israël même s'élèvent qu'il faut entendre et écouter.

Le PCF se félicite du succès de la manifestation parisienne et Alésienne du 23 juillet qui montre que le déploiement d'un très large mouvement de solidarité pour la paix, le droit et la justice est possible, et que, dans l'intérêt du peuple palestinien, la priorité de notre action est d’œuvrer à l'élargissement de ce rassemblement de solidarité.

Le PCF appelle toutes les forces démocratiques du pays à se mobiliser en signant la pétition ci jointe lancé par le journal L'Humanité, pour que le peuple palestinien soit placé sous protection internationale et que la France et l’Union européenne organisent d’urgence une aide humanitaire, médicale et sanitaire pour les victimes particulièrement les enfants.

Vous pouvez remettre la pétition ou renvoyer la pétition à la section PCF Alès, 30 rue Beauteville 30100 ALES ou directement au journal l’humanité où vous trouverez l’adresse sur la pétition.

La Section PCF Alès

http://www.humanite.fr/notre-appel-pressant-pour-une-protection-internationale-du-peuple-palestinien-signez-la-petition

 

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article