Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 10:46

 

 

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ROUSTAN FOSSOYEUR DE L’EMPLOI

 

Max ROUSTAN vient de se voir attribuer par le Préfet du Gard un satisfecit remarqué pour son investissement pour l’emploi. S’en serait risible s’il n’y avait pas derrière des dizaines de travailleurs et leurs familles dont la vie est brisée par la fermeture de Richard DUCROS. Car le résultat des interventions de M. ROUSTAN est nul voire négatif.

Si ce n’était qu’incompétence, ce ne serait pas grave. Mais quel rôle a joué le député maire sur un dossier qui le concerne au premier chef ? Sa responsabilité est écrasante. Il a commencé à enfumer le dossier avec son histoire de terrains masquant une soif intarissable de spéculation immobilière, ce dont s’est ensuite servi

FAYAT. Et puis, lorsqu’il a fallu aller au coeur des questions (la politique de l’emploi, l’industrie) il a tout bonnement avoué que là, ça le dépassait et qu’il ne pouvait rien faire.

Aveu d’impuissance ? Non, c’est une position politique, celle d’un Sarkozy et de l’UMP dont M. ROUSTAN est le chef gardois : la capitulation sans condition devant l’argent-roi. La 31ème fortune de France fait main basse sur une entreprise qui marche, la ferme pour briser la concurrence, s’empare de ses qualifications. On n’y peut rien, c’est la loi du fric et tant pis pour 380 employés !

M. ROUSTAN, vous êtes, avec vos amis sarkozistes, coupable de complicité active, coupable des suppressions de postes dans l’éducation nationale, la santé, la police, etc., coupable d’avoir allongé l’âge du départ à la retraite à 62 ans, ce qui détruit l’emploi des jeunes.

M. ROUSTAN, derrière votre ami Sarkozy, vous êtes un fossoyeur de l’emploi.

Vous appauvrissez Alès, déjà 11ème ville la plus pauvre de France !

Il va bien falloir que ça change à Alès comme en France, avec des mesures toutes simples : dans le cadre d’un rachat d’une entreprise qui marche, comme l’affaire RICHARD DUCROS / FAYAT, interdiction de licencier. C’est le sens de la proposition de loi qu’ont déposé les députés communistes et leurs partenaires du Front de Gauche en 2009.

La section d’Alès du PCF, dans le cadre du rassemblement du Front de Gauche, s’y emploie dans son action au quotidien et s’y emploiera dans les échéances électorales à venir en 2012.

 

 

Sylvain ANDRE

Secrétaire de la Section d’Alès du PCF

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sectionalespcf.over-blog.com
commenter cet article

commentaires