Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 10:52

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ROUSTAN DEMASQUE, PERD SON SANG FROID

 

M. Roustan annonce qu’il va porter plainte contre la section d’Alès du Parti Communiste Français et ses dirigeants. Il ne supporte pas d’être identifié comme le représentant et relai direct de Sarkozy.

M Roustan vote pourtant à l’Assemblée Nationale toutes les mesures qui, les une après les autres, démolissent toutes les solidarités et les services publics pour enrichir sans cesse les plus fortunés. Les Alésiens, comme partout en France, de plus en plus conscients de cela et de plus en plus appauvris veulent que cela change profondément. Ils l’ont massivement manifesté en défendant leur retraite mais aussi lors du scrutin des cantonales qui fut une déculottée pour l’UMP alésienne.

Dans le communiqué de presse de la section du PCF d’Alès, sous la plume de son secrétaire Sylvain ANDRE, y était dénoncé le satisfecit attribué par le préfet du Gard au député-maire d’Alès en matière d’emploi et de développement économique alors que c’est plutôt un constat dramatique qu’il convient de faire en la matière.

M Roustan affirmait, il y a peu, son imcapacité à faire infléchir un groupe comme FAYAT mais dans le même temps il légifère tous les jours pour donner tout pouvoir aux gros patrons, aux banques et aux actionnaires. Mais encore, M Roustan a pourtant trouvé la force nécessaire pour agir avec ses amis pour casser la retraite à 60 ans ; Il n’a pas hésité à user à Alès de la violence contre les manifestants, des responsables syndicaux et des responsables du PCF, encore aujourd’hui trainés en justice comme des malfrats.

Dire tout cela est-ce de la diffamation ?

Est-ce de la diffamation de dire que dans la casse de Richard Ducros il y avait un sombre enjeu de terrain pour lesquels M Roustan a trop longtemps attendu pour tenter d’agir.

Est-de diffamatoire de dire que de sa politique ultra libérale résultent 300 emplois à la poubelle, 300 drames humains, une catastrophe pour l’économie locale ?

Est-ce diffamatoire de dire que c’est de M Roustan et de ses amis au gouvernement que dépend la mesure de retraite anticipée pour les licenciés les plus âgés et qui ne pourront plus jamais trouver un emploi. Ils sont, avec leurs collègues, dans le désarroi à présent.

Ce désarroi, le secrétaire de la section d’Alès, que Roustan accuse en versant des larmes de crocodiles, le connaît tous les jours car son père fait partie de ces nouveaux chômeurs, les Richard Ducros. Alors, de la décence M Roustan ! Indignation ? Oui, nous avons mille raison de nous indigner, ici et partout en Europe, justement contre cette politique libérale dévastatrice.

M Roustan perd son sang froid. Soit, mais pas de leçon, s’il vous plait !

 

 

La Section d’Alès du PCF

Partager cet article

Repost 0
Published by sectionalespcf.over-blog.com
commenter cet article

commentaires