Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 14:15

Israel/Palestine : "Stop à l'escalade militaire"

 

À quelques jours de la fin du délai des négociations, le gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu fait le choix de l'escalade militaire et de la violence. Il a multiplié les raids aériens sur Gaza dans la nuit du 12 au 13 mars en riposte au tir d'une soixantaine de roquettes du Jihad islamique, eux-mêmes en réplique aux "exécutions extra-judiciaires" par l'armée israélienne de trois des leurs, mardi. Les raids israéliens ont fait plus de dix morts palestiniens dont personne ne parle.
Cet engrenage bien huilé ne peut conduire qu'à un déchaînement de violence sur les populations civiles – les habitants de Gaza l'ont subi tout l'hiver dans l'indifférence générale. La France, qui présidait pourtant le Conseil de sécurité de l'ONU tout le mois de décembre, est restée totalement silencieuse durant ces longs mois.
Ce matin, le ministère français des Affaires étrangères a condamné les tirs de roquettes venant de Gaza mais passe sous silence les raids israéliens. De son côté, David Cameron en visite officielle en Israël a fait de même.
Tous ont laissé le processus de dialogue s'enliser dans l'obstination du gouvernement israélien et des colons à poursuivre le blocus de Gaza, la colonisation et l'occupation, et à maintenir emprisonnés plus de 5 000 Palestiniennes et Palestiniens, de tous âges, pour motif politique.

Cette année 2014 a été proclamée par l'ONU, année mondiale de la solidarité avec le peuple palestinien mais quand leur président appelle à stopper l'escalade, les « grandes puissances », si promptes à invoquer le droit international et la responsabilité de protéger les peuples, sont aux abonnées absentes. Pourquoi ?
La France semble ne plus avoir d'autre « politique arabe » désormais que celle d'abandonner les Palestiniens à leur sort, de faire le dos rond face à la droite israélienne la plus extrême, et d'attiser les conflits régionaux en suggérant d'ajouter la guerre à la guerre, comme en Syrie.

Le PCF exprime sa solidarité avec le peuple palestinien, en Cisjordanie et à Gaza, pris dans l'étau de la violence, de la misère et des humiliations, et sa solidarité avec les Israéliens qui s'opposent à la politique de leur gouvernement. La stratégie de Benjamin Netanyahu est celle de l'insécurité permanente pour tous les peuples de la région, elle ne mènera qu'à plus de chaos.
La France doit, par voix officielle, condamner les raids israéliens et reprendre l'initiative politique pour qu'un processus politique, dans un cadre multilatéral, ouvre le chemin de la paix et de la justice.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article

commentaires