Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 10:13

Communiqué de presse du 14/01/2012

L’enseignement en souffrance : cinq postes en moins programmés pour la rentrée prochaine.

Mercredi dernier, l’équipe de direction a  présenté aux personnels enseignants, la DGH,  Dotation Globale Horaire affectée à l’établissement par le rectorat. Il s’avère que l’enseignement technologique tertiaire, spécialité du lycée Prévert, se voit amputé de 4 postes en économie gestion et un en langue ; baisse de moyens alloués au motif invoqué de prévision de baisse d’effectifs.

Pendant que le lycée mène des actions de communication sans précédent  en faveur du tertiaire, (dommage si la structure se retrouve exsangue au final), les représentants politiques locaux de la  majorité gouvernementale en décident autrement en se conformant à la politique libérale, qui génère un phénomène de régression avec une suppression massive de postes, en tertiaire au lycée Prévert. Ils auraient pu contribuer localement à dynamiser l’attractivité, y compris avec des engagements en terme de transport,  de navettes supplémentaires, et d’équipements sportifs toujours en défaut après 3 ans d’exercice. Oui, l’équité des territoires est un enjeu.

 Le PCF au sein du  Front de Gauche s’opposent à cette stratégie de la RGPP, Révision Générale des Politiques Publiques, visant à réduire les budgets au détriment des personnes et de l’emploi, de la jeunesse et de ses choix réaffirmant que l’austérité ne règlera rien et qu’une autre politique est possible où l’humain reste au cœur.

Le Front de Gauche s’engage à défendre le service public  dont la mission est la formation et l’éducation de la jeunesse, considérée par tous comme l’avenir d’une nation, et propose un programme où notre pays et nos enfants sont résolument tournés vers l’avenir et les défis qu’il nous lance, où le maître mot est l’émancipation des individus.

Nous apportons notre soutien à la communauté éducative du lycée Prévert et bien sûr aux élèves,  qui savent compter sur notre détermination.

Le sacrifice du lycée Prévert, tertiaire, serait le gâchis d’un investissement de plusieurs millions   (6.5) financé par nos impôts.

                                                                                  ANDRE Sylvain

                                                                                  Secrétaire de Section PCF Alès

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article

commentaires