Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 12:22

LES VACANCES : UN DROIT !

 

Un nouveau rapport vient de le révéler, les Français et leurs enfants partent de moins en moins en vacances. La ministre du Tourisme parle de « fracture touristique » et dans les pistes qu'elle évoque parle de « mettre à plat l'organisation des différents organismes, Etat, collectivités territoriales, CAF ou associations qui œuvre à faciliter l'accès aux vacances ». Et si on appelait un chat, un chat ? Il s'agit d'une régression sociale due à l'affaiblissement du pouvoir d'achat. En ce domaine aussi, la gauche, si elle veut ne pas décevoir devra prioriser l'humain d'abord et construire une ambition économique dans cet objectif.

 


Les vacances un luxe ?

Les chiffres du dernier rapport sont cruels : 46 % des Français ne partent plus en vacances. Ce chiffre croît quand il s'agit des femmes seules avec enfants ou des familles ouvrières (60%). La plupart de ceux qui partent rognent sur leur budget, la durée, leur destination... Les associations comme le Secours Populaire se démènent pour offrir un jour à la mer ou à la campagne, une sortie, aux enfants toujours plus nombreux sans autres vacances.

Les raisons invoquées par les intéressés : le manque d'argent, le coût des séjours, l'angoisse du lendemain.

 

Les congés, un acquis populaire

C'est au cœur de la crise boursière et bancaire de 1929 que le gouvernement du Front populaire en 1936 a inventé les congés payés. En même temps la gauche au pouvoir écourtait la journée et la semaine de travail, accroissait la scolarité des enfants, augmentait le pouvoir d'achat... sous les cris du patronat et de la droite de l'époque mais sans nuire à la « compétitivité » comme on le dit aujourd'hui.

 

Aux actes citoyens !

Sylvia Pinel, ministre du Tourisme parle d'« améliorer l’offre et la qualité de l’offre touristique ».  C'est un chantier nécessaire mais, si la gauche veut ne pas décevoir, dans ce domaine comme pour le reste, elle doit attaquer au cœur des raisons de ce recul de civilisation. Il faudra bien faire le choix d'attaquer les logiques financière qui considèrent le repos comme des « heures volées au patron », le travail comme un coût, qui place la rentabilité des capitaux devant l'intérêt des hommes et des femmes.

 

Pour sortir de la crise sortons de l'austérité

Les vacances, comme la santé ou l'éducation ne doivent pas devenir un luxe. Les Français et les Françaises ont élu la gauche pour que leur vie change. C'est le moment de répondre – enfin – aux urgences sociales en se donnant les moyens d'un véritable changement. Rien ne sera possible si on ne s'attaque pas au monde de la finance et à l'austérité qu'impose le Pacte budgétaire européen, et la moindre des choses serait que sur ce pacte les citoyens aient la parole et ce prononcent par référendum.

 

Le PCF, avec le Front de gauche proposent :

Une augmentation significative du smic, des salaires et des pensions

 → Un moratoire sur les plans de licenciements et une loi interdisant les licenciements boursiers

→ L'arrêt général de la RGPP (révision générale des politiques publiques), le développement de l'emploi et des services publics pour répondre aux besoins

→ La mise en place d'un pôle public bancaire et financier

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF ALES .over-blog.com
commenter cet article

commentaires